À l'origine

Les origines du café ne sont pas précisément connues. Légendes et mystères s'entretiennent au fil des siècles mais c'est en Ethiopie que l'on retrouve les plus anciennes traces de culture du café. La petite ville de Moka y devient au XVème siècle le premier lieu de négoce du café.

Le café apparaît en Europe à partir de la moitié du XVIème siècle. Les premières fèves suivront en France vers 1650, puis 20 ans plus tard à Paris sous le règne de Louis XVI.

Il existe deux grandes variétés de caféiers, appartenant l'une et l'autre à la famille des rubiacées.

Le Coffea Arabica

Cultivé prioritairement en Amérique Centrale, Amérique du Sud, Afrique Asie et Océanie, cette espèce originaire d'Afrique est la plus exploitée. Les plus grands crus de café sont des Arabicas. Il en existe une multitude de variétés.

L'Arabica a l'avantage d'une teneur assez faible en caféine. Son type de grain révèle une grande richesse d’arômes, acidulés, doux et fruités à l'infusion.

Le Coffeea Canephora

Variété particulièrement robuste qui a valu sans doute à son fruit le nom de Robusta. Ses cultures se situent principalement en Afrique, au Brésil et en Indonésie, et évoluent jusqu'à 600 mètres d'altitude. Son taux de caféine se révèle être deux à trois fois plus élevé que celui de l'Arabica. Le Robusta offre un café généralement très corsé, amer, et n'ayant que peu d'arômes. Il participe toutefois à l'équilibre de certains assemblages.